samedi 2 avril 2016

Build 2016 : La synthèse

La conférence s'est terminé Vendredi 1er Avril par un Hackathon et il est temps de synthétiser tout ce que l'on a pu voir durant cette conférence.
Globalement l'expérience fut assez différente de ce que l'on peut voir dans toutes les autres conférences, ici pas de session 300 ou 400, ou encore de session approfondies sur des sujets techniques très pointus, mais plutot un voyage dans le futur proche et un avant gout de ce que sera notre métier de demain, fini les Windows Forms, WebForms, nous allons entrer dans l'ère du tout connecté, et de l'intelligence artificielle. Avant d'entrer dans les faits marquants de cette conférence, il faut souligner qu'aujourd'hui, la grande majorité des développeurs Microsoft font du code qui n'a pour objectif que de fournir des IHM ou des services dédié à l'usage d'êtres humains et c'est spécifiquement ce qui va changer demain, car les développeurs ne vont développer pour des robots, des voitures, de l'énergie, des objets connectés et créér des sytèmes qui vont apprendre et nous permettre de réaliser toujours plus de choses en délégant toutes les taches routinières et ou adminstratives à des robots.
Quels sont donc les points qui m'ont marqué à cette conférence? Ils sont au nombre de Trois
Premièrement, Hololens
Microsoft HoloLens est un casque de réalité augmentée permettant de simuler des hologrammes qui s’intègrent dans le champ de vision de l’utilisateur.Il fait partie du projet Windows Holographic4, une plateforme dédiée à la réalité augmentée et intégrée à Windows 10.
Wikipédia nous propose une définition de la réalité augmentée : « La réalité augmentée désigne les systèmes informatiques qui rendent possible la superposition d’un modèle virtuel 3D ou 2D à la perception que nous avons naturellement de la réalité et ceci en temps réel. Elle désigne les différentes méthodes qui permettent d’incruster de façon réaliste des objets virtuels dans une séquence d’images. »
J'ai pu expérimenter Hololens durant la Build 2016 pour explorer Mars en immersion, l'expérience est absolument bluffante, des personnages holographiques apparaissent pour vous donner des explications et orienter votre exploration, des scénarios interactifs permettent de nous téléporter à différents endroits, l'experience est immersive à 360°, absolument incroyable.


Ci dessous une démonstration d'Hololens appliqué à l'éducation
Le deuxième point que j'ai retenu est la vision Digital Assistant, Bots et Conversation as a platform ou Microsoft met en scène un panel de technologies impressionant pour révolutionner notre manière de communiquer et d'interagir avec le monde environnement.

Les technologies mises en oeuvre sont : 
  • Cortana dans le role d'assistant Digital
  • Les Robots avec le Bot Framework pour la délégation de taches en collaboration avec Cortana. Les Bots sont un nouveau type d'applications avec lesquels nous allons pouvoir converser, ou qui vont pouvoir échanger entre eux.
  • Windows Azure Machine Learning un brique d'intelligence artificielle
  • Skype, avec la traduction instatanée, le support d'Hololens etc.
  • Hololens pour la réalité virtuelle ou augmentée et les hologrammes
  • IOT (Internet of Thing) avec les objets connectés et le Big data et Machine Learning dans le cloud
  • Office 365

Si l'intérêt de chacune des ces technologies peut être relativisée, leur combinaison en revanche laisse présager des scénario absolument incroyables et futuriste.

Le Troisième point qui m'a semblé une vague en pleine prise de puissance tellement les cas d'usages sont infinis est l'IOT
La définition Wikipedia de l'IOT est : "L'Internet des objets (IdO ou IoT pour Internet of Things en anglais) représente l'extension d'Internet à des choses et à des lieux du monde physique. Alors qu'Internet ne se prolonge habituellement pas au-delà du monde électronique, l'internet des objets connectés représente les échanges d'informations et de données provenant de dispositifs présents dans le monde réel vers le réseau Internet. L'internet des objets est considéré comme la troisième évolution de l'Internet, baptisée Web 3.0 (parfois perçu comme la généralisation du Web des objets mais aussi comme celle du Web sémantique) qui fait suite à l'ère du Web social. L'internet des objets revêt un caractère universel pour désigner des objets connectés aux usages variés, dans le domaine de la e-santé, de la domotique ou du Quantified Self. L'internet des objets est en partie responsable d'un accroissement exponentiel du volume de données générées sur le réseau, à l'origine du Big Data."
Microsoft propose bien évidemment un panel complet pour faire de l'IOT en commencant par Windows 10 IOT, un système d'exploitation nano, embarquable sur des devices très léger comme par exemple des Raspberry Pi 3.

Mon coup de coeur va à Docker le nouveau système de déploiement qui nous vient du monde Linux permettant la mise en oeuvre d'architecture MicroServices hyper distribuée et résilientes.
Docker est un logiciel libre qui automatise le déploiement d'applications dans des conteneurs logiciels. Selon la firme de recherche sur l'industrie 451 Research, « Docker est un outil qui peut empaqueter une application et ses dépendances dans un conteneur virtuel, qui pourra être exécuté sur n'importe quel serveur Linux ». Ceci permet d'étendre la flexibilité et la portabilité d’exécution d'une application, que ce soit sur une machine locale, un cloud privé ou public, un serverur, etc.
Docker étend le format de conteneur Linux standard, LXC, avec une API de haut niveau fournissant une solution de virtualisation qui exécute les processus de façon isolée. Docker utilise LXC, et le noyau Linux lui-même. Contrairement aux machines virtuelles traditionnelles, un conteneur Docker n'inclut pas de système d'exploitation, s'appuyant sur les fonctionnalités du système d’exploitation fournies par l'infrastructure sous-jacente. Dans les semaines à venir, Docker va pouvoir d'appuyer également sur des noyaux OS Windows ce qui permettra à l'ecosystème Windows de bénéficier de ce système de déploiement absolument hors norme qui de plus a été créé par un ingénieur français!

Sur un plan plus physique, j'ai été très impressioné par les réalisations des imprimantes 3D qui étaient présentées à la Build 2016 avec des réalisations absolument époustouflantes comme des cranes humains réalisés à partir de modélisation obtenus dans des musées d'histoire naturelles, des fruits...
Les photos ci dessous démontrent l'incroyable rendu de ce type d'imprimantes :




Le point le plus impressionant est que ces objets sont imprimés avec du papier!!!
Le processus est Papier, Encre, Glue et ainsi de suite, donnant au final un rendu très solide.
Dans la réalité, les objets sont bluffant de réalisme, par exemple pour la pomme une des deux est une vraie pomme, trouver laquelle n'est pas une mince affaire, si l'on prend le cas du cheval cabré, à l'oeil nu on est persuadé qu'il s'agit d'un bronze.
Bref la technologie n'a pas fini de nous étonner 
Pour ma part, en attendant que l'on puisse acquérir des Hololens et programmer des applications de réalité virtuelle augmentée, je vais acquérir un RaspBerry Pi 3 et attaquer des projets IOT avec Windows 10 for IOT et Azure IOT Suite

1 commentaire:

Cedric Leblond a dit…

Hi Philippe,

Je suis aussi très optimiste sur le potentiel de Docker.
Je viens d'acheter un Pi 3 chez The Pihut livraison rapide et efficace.